destinations plongée

Les petites îles de la Sonde, un tout autre visage de l’Indonésie

Des paysages arides entrecoupés de volcans actifs et de forêts touffues, des plages brûlées par le soleil avec des fonds marins parmi les plus beaux au monde, des peuples oubliés du monde moderne, sans oublier les fameux lézards géants de komodo qui nous ramènent 30 millions d’années en arrière.

Au cœur de l’archipel indonésien…

C’est en plein cœur de l’archipel indonésien, à cheval entre deux continents : l’Asie et l’Océanie, que se trouve le Parc National de Komodo: plus précisément entre les îles Sumbawa et Florès. Un paysage grandiose et inoubliable vous ouvre ses portes sur fond de mer turquoise et plages de sable blanc ce qui ravira tous les amateurs d’exploration sous-marine et aventurier dans l’âme.

 

La baie de Labuan Bajo est tout simplement magnifique avec au large une multitude d’îlots bordés de plages de sable blanc désertes et des fonds marins parmi les plus riches d’Indonésie. De plus, la proximité du Parc National de Komodo en fait une étape quasi obligatoire pour ceux qui veulent rencontrer les lézards géants !

 

Le Parc National de Komodo, entre Sumbawa et Flores, est unique au monde, créé en 1980 et déclaré site du patrimoine mondial par l’UNESCO. Cette partie d’Indonésie est soumise à de forts contrastes climatiques. Les îles de Sumbawa et Komodo sont parmi les plus sèches d’Indonésie alors que dans les zones où le relief est plus imposant, les précipitations annuelles y sont 4 fois supérieures. Sur le littoral, les températures sont élevées, atteignant facilement 35°C alors qu’en montagne, on peut trouver une fraîcheur bien appréciable.

 

De par leur isolement, les petites îles de la Sonde sont relativement pauvres. La pêche, la culture ou encore l’artisanat restent les principales sources de revenus même si le tourisme, notamment à Flores, tend à se développer ces dernières années. Les petites îles de la Sonde abritent une population disparate où les religions se côtoient. Sumbawa est presque entièrement musulmane alors que Flores est à 85% chrétienne même si l’animisme reste très présent. Sumba, quant à elle, est restée à 70% animiste avec des rites funéraires extraordinaires. Cette partie d’Indonésie se situe entre le monde malais à l’Ouest et le monde mélanésien des Papous à l’Est. Une multitude d’ethnie peuple ces îles tels les Ngada, Lio ou Manggarai à Flores ou les Dou Donggo à Sumbawa.

 

Flores est de loin l’île la plus visitée par les touristes. Elle a effectivement beaucoup à offrir. Non loin de la ville d’Ende, en pays Lio, Le volcan Kelimutu est un site très visité avec ces trois lacs aux couleurs changeantes… un paysage grandiose et inoubliable. Vous découvrirez en pays Ngada, au centre de l’île, une population et des villages traditionnels passionnants au cœur de vallées verdoyantes et d’épaisses forêts. Une région qui se prête parfaitement à la randonnée. Enfin, plus au Nord, près de Riung, le site Pulau Tujuhbelas est un archipel de 23 îlots déserts sur fond de mer turquoise et de plages de sable blanc qui ravira tous les amateurs d’exploration sous-marine avec des fonds très préservés. Son point culminant est le Gunung Satalibo avec 735 mètres d’altitude. Il n’y a pas d’activité volcanique dans le parc.

 

… Komodo

En 1928 il y avait seulement 30 personnes vivant dans le village de Komodo, et approximativement 250 personnes sur l’île de Rinca en 1930.  Il y a actuellement presque 4.000 habitants vivant dans le parc dans les différentes îles. Aujourd’hui, les habitants de l’île de Komodo se concentrent en un seul lieu, le village de Komodo qui compte quelque 1 169 âmes réparties en 281 familles. Les problèmes sont arrivés lorsqu’on a commencé à séparer les insulaires des dragons de Komodo, qui vivaient en grand nombre sur cette île. Pour préserver ces varans préhistoriques en voie d’extinction, le gouvernement a entrepris de limiter les mouvements de la population indigène. En effet, le komodo (Varanus komodoensis) découvert en 1911 par le scientifique  J.K.H. Van Steyn, ne vit que sur les îles de Komodo, de Rinca, de Padar, et sur les îlots alentour, qui font partie du parc national de Komodo. Autrefois chasseurs, les habitants de Komodo ont dû se tourner vers la mer et devenir pêcheurs ; on leur a interdit en effet de chasser les daims et les buffles d’eau qui peuplent l’île car ils sont les proies de prédilection des varans. En 2001, un décret leur interdit également de couper des arbres, de cultiver des légumes ou encore d’élever du bétail : une fois de plus pour la conservation de l’habitat des varans. Par ailleurs, ce texte impose aussi à tout habitant qui se marie avec une personne étrangère à Komodo de quitter l’île… Les villageois se sentent de plus en plus isolés. Depuis 5 ans, les ferries ne font plus escale au village de Komodo. Les habitants ne peuvent plus se déplacer à leur guise et ils doivent attendre la visite de marchands extérieurs pour s’approvisionner en produits de première nécessité comme le bois pour construire leurs bateaux, le sel pour saler leurs poissons ou tout simplement du riz pour se nourrir.  Aujourd’hui, leur espace vital est de plus en plus restreint, les villageois de Komodo se sentent menacés et redoutent d’être tôt ou tard déplacés sur une autre île. Enfin, ils craignent d’être un jour séparés de « leurs frères les dragons ».

Situé entre les îles de Sumbawa et de Flores, ce parc s’étend sur 18170 km2, un peu moins que la superficie de Jakarta ; les eaux territoriales qui l’encerclent couvrent 2321 km2. Les dragons des Komodo furent les premiers habitants de l’archipel. Ils appartiennent à la famille des reptiles. De loin, leur silhouette ressemble à celle d’un lézard, mais en beaucoup plus imposant : les mâles mesurent en général pas moins de 3 mètres de long et pèsent près de 90 kg. Les plus importants spécimens peuvent mesurer plus de 5 mètres pour 150 Kg. Malgré son poids imposant, le Dragon est vif et rapide. Il peut courir à plus de 20 km/h. Grâce à ses griffes il peut grimper aux arbres mais il y préfère les prairies arides où on le retrouve le plus souvent. Bien que n’aimant pas l’eau, on peut observer des Dragons nageant dans la mer (s’il y est contraint) et utilisant sa queue comme le font les crocodiles… Mais cette queue puissante est avant tout une arme qu’il utilise pour frapper ses ennemis. Le dragon des Komodo est très connu pour sa capacité à manger de grandes quantités de viande en un seul repas. Ainsi un adulte de 100 kg déjeunera aisément d’un sanglier de 30 kg, qu’il avalera en quelques 30 mn. Son autre arme est sa salive, qui contient une bactérie vénéneuse. Une fois mordue, sa proie meurt lentement, mais sûrement.

Croisière plongée Komodo

Les destinations croisière plongée Komodo Aventure

Effectuer une croisière plongée dans le parc national de Komodo (réserve de la biosphère et héritage mondial), c’est avoir le privilège d’apprécier l’un des plus beaux fonds coralliens au monde. Plus de 1000 espèces de poissons, 14 de cétacés, quelque 260 de coraux et 70 d’éponges se concentrent dans cette réserve. Evidemment la richesse de la faune est extraordinaire autant pour le gros, que l’infiniment petit (l’hippocampe pygmée par exemple). La variété des reliefs, le nombre de spots de plongées, leur biodiversité, font de ce site un lieu tout à fait exceptionnel.

Plonger dans cet environnement est magique et inoubliable, avec ces coraux fantastiques, les couleurs extraordinaires, des bancs de poissons innombrables.

Du très gros (requin baleine avec de la chance), du gros (thons, mantas, poissons napoléons, dugons, mérous, requins, bumphead Parrot fish, barracuda), du moyen (fusiliers, raies, poissons pierres, carangues, poissons lions, crevettes mantis), du petit (poisson clown, hippocampes pygmées, crevettes, crabes orang outangs, crabes porcelaines, nudibranches, gost pipe fishes, puces de mer, gobies, blénies, star gazer, octopus ) plus les coraux noirs, les gorgones immenses, les coraux mous, les coraux tables, des murs recouverts de crinoïdes de toutes les couleurs. Impossible de tout décrire…

NOS PLUS BEAUX SPOTS

Gili Lawa Darat

Passage Darat Sud: plongée dans de joli récif de corail. Des tortues, des anchois, des truites de corail, des petits tons et des Jack Fish se nourrissent à cet endroit. Vous pourrez même voir des requins pointes blanches dormant sur les fonds sableux.

Expédition snorkling époustouflante à Gili Lawa Laut et farniente sur les magnifiques plages de sable blanc de cette île.

Darat Nord, île de Gili Lawa Darat : le récif est très riche et la vie marine très active. Vous pouvez contempler des tortues, des groupes de giant sweet lips, quelques requins et des batfish.

Kareng Makasar est un site d’observation idéal pour les raies mantas (station de nettoyage) certains y ont vus plus d’une quarantaine de gros spécimens s’ébattant dans une dizaine de mètre d’eau. Plongée ou snorkeling de préférence à marée descendante (inoubliable !).

galerie plongee indonesie

Batu Bolong, ou le « rocher troué », très joli récif couvert de coraux colorés, invertébrés et des reef fish. On peut y voir des Napoléon Wrasse, des tons dent de chiens, des rainbow runners, des requins pointes blanches…

Pantai Merah/Pink Beach: un des endroits réputé du parc aussi bien pour la plongée que pour le snorkling (la plage est vraiment rose) vous y rencontrerez une grande variété de poissons, des leaf scorpion fish, anguilles blue ribbon, carangues, tortues, crocodile fish et des nudibranches, des crevettes nettoyeuses… Excellent site pour la macro photographie.

galerie plongee indonesie

Crystal Rock: superbe plongée, avec de nombreux coraux mou. Vous croiserez des bandes d’anthias, poissons grenouilles, de poissons scorpions, des murènes et des tortues. Castle Rock: C’est un monticule sous-marin (top á 7m) nombreux barracuda, des Jack Fish (trevallies) vous y verrez d’étranges batfish et des maquereaux, des poissons-perroquets, des petits gorgonians. Quelques raies Manta de temps en temps.

Tatawa Kecil: plongée dans les rochers, grottes, et de magnifiques coraux augmentent la beauté du côté ouest de l’île. Plongée masque & tuba possible avec les raies Manta.

Au centre du parc

Padar est une île plus petite se trouvant entre Komodo et Rinca. Les emplacements des deux plongées sont dans le sud-est de Padar, magnifique baies avec plages de sable blanc et superbe trekking.

Pillaarsteen: étrange récif en forme de promontoire. De large bande de fusiliers nagent le long de la pente du récif, avec de magnifiques variétés de coraux mou, des requins, des tortues ! La topographie sous-marine inclut des rochers des cheminées et des gentilles vallées, et autres canyons et crevasses. Il y a quelques cavernes à environ 40 et 16 mètres. Tout est admirablement couvert de coraux mous colorés, de gorgonians, d’hydroïdes, d’éponges et également de pomme de mer.

galerie plongee indonesie

Tiga Dara « les 3 Sœurs »: un récif presque vierge avec une incroyable couverture corallienne et une vie aquatique très riche. Ce sont trois grandes roches posés sur le sable á 20-30m et á 3 m de la surface, recouvert de coraux. A environ 30m deux rochers plus petits sont particulièrement sympas. Plusieurs espèces des nudibranches, des petits seacucumbers et étoile de mer. Vous plongez dans la nuance du courant et finissez la plongée sur des crêtes qui complètent le fond à 7 et 8 mètres respectivement.

Dans le Sud du parc

Tanjung Lelok Sera: cet emplacement de plongée situe dans la partie méridionale de Komodo près de la mer ouverte vers Sumba. Ici l’eau est beaucoup plus froide que dans le nord. Vous pouvez plonger le long de la côte vers le bord oriental mais les meilleurs endroits sont plusieurs roches énormes submergées avec des gorges entre elles. Très jolie snorkling. Les courants sont puissants mais que de poissons ! Napoléon, sweetlips, cordelettes, mérous, sweet lips, Mandarin fish dans les admirables jardins de coraux, groupe de sweetlips orientaux jaunes, beaux coraux de staghorn et beaucoup plus encore…

Ile de Payung: cet endroit est singulier. Cet unique paysage sous-marin avec ses énormes rochers, ses canyons, ses trous à explorer, vous donnera l’illusion d’une plongée irréelle. Poissons et invertébrés sont abondants et divers, bandes de surgeons, de yellow snappers, le récif rocailleux couvert de coraux mou, bumphead parrot fish, murène, hippocampes pygmées gorgonians et feather stars.

Indihiang: est le paradis du drift-dive. De gros poissons et une belle diversité de coraux peuvent être admirés le long des murs abrupts. Les attractions principales sont le potato cod, le grand Napoléon Wrasse et les bandes de Giant trevallies et de carpe rouge.

galerie plongee indonesie

Manta Valley (Manta point): comme son nom l’indique c’est un passage de raies manta

Cannibal rock: Un monticule sous-marin couvert de coraux mous, d’éponges et de coraux durs. Sur chaque surface disponible il y a des étoiles de mer, concombres de mer ou pommes de mer (violaceus de Pseudocolochirus). Ce concombre de mer est d’une couleur rouge et pourpre lumineuse avec des raies blanches ou jaunes. On le voit rarement mais très souvent ici dans les îles de Komodo. Sur chaque plongée vous verrez plusieurs espèces des nudibranchs rares, crabes spéciaux, oursin, frogfishes et rascasses, tazars, vivaneaux, balistes bleus. Sur le dessus de récif il y a beaucoup d’anémones avec leurs poissons d’anémone. Superbe plongée de nuit.

COMMENT VENIR ?

Des vols quotidiens desservent Labuan Bajo, Flores au départ de Denpasar, Bali.
Vous pouvez contacter les compagnies aériennes ci-dessous:

Prêts pour des vacances inoubliables ?